Blog d'Accuride

Blog Archive
Rubriques du blog
<< Previous     Next >>

12th Sep 2017


Depuis 1999, Accuride a fourni des millions de systèmes de console centrale coulissante pour l’automobile.

En parallèle à l’évolution des designs de l’habitacle de nos clients équipementiers dans l’automobile, Accuride ajoute constamment de nouveaux dispositifs dans ses glissières. Notons entre autres exemples les solutions d’amortissement de la butée et l’élément breveté de friction et de blocage. Nous sommes parvenus avec beaucoup de succès à intégrer de nombreux éléments fonctionnels dans nos systèmes de glissières, éléments qui doivent souvent être conçus et fournis de façon externe dans les systèmes de nos concurrents.

L’un des récents projets d’Accuride concrétisait le développement d’un accoudoir coulissant à commande électrique destiné à un véhicule de luxe. En plus de ses fonctionnalités ergonomiques, l’accoudoir sert aussi de petit compartiment de rangement auquel le conducteur et le passager peuvent facilement accéder.



Contrairement aux accoudoirs à réglage manuel qui doivent être munis de systèmes de blocage ou de verrouillage pour les maintenir en différents points durs, cet accoudoir à commande électrique se déplace automatiquement aux différents points durs , ou peut être mis en position intermédiaire par le conducteur. De plus, le conducteur peut sélectionner la position du porte-gobelet. Celui-ci est alors accessible, tandis que le compartiment en-dessous reste fermé.

Grâce à ce design compact, le système de glissière Accuride ne demande aucun compromis en ce qui concerne la forme ou la garniture de l’accoudoir. Cet élément de confort supplémentaire entraîne une petite pénalité en termes de poids, par rapport aux systèmes traditionnels, mais par contre, le système est étonnamment léger grâce à l’usage judicieux d’aluminium et de plastique. Le moteur et les capteurs sont reliés à la voiture par un faisceau et un connecteur de qualité automobile.

Accuride a développé cet accoudoir coulissant en étroite collaboration avec les ingénieurs du client. Ils ont optimisé le design, ainsi que la manufacturabilité afin d’aboutir à un design de glissière compact, mais pourtant économique et élégant.

Parlant du projet de développement, Mike Harvey, l’ingénieur en chef chez Accuride, a déclaré :
« Comme il s’agissait d’un concept d’accoudoir entièrement nouveau, le constructeur automobile et notre équipe de concepteurs s’avançaient en territoire inconnu avec ce projet. Nous avons développé d’excellentes relations de travail avec notre client, nous apportant notre soutien mutuel tout au long du projet. Les communications s’échangeant librement, tous les défis ont été rapidement et efficacement réglés, et ont culminé en ce produit formidable dont nous sommes tous fiers à juste titre.

Tous les ingénieurs aiment relever de nouveaux défis, et ce projet m’a certainement donné sujet à réflexion. Les excellents rapports que nous avons entretenus avec notre client est une raison pour laquelle ce projet est l’un des meilleurs projets auxquels j’ai eu le plaisir de participer.

En tant que chef de projet, ce développement particulier présentait un défi vraiment spécial. Accuride agissant en tant que fournisseur de rang 1, nous nous sommes donc adressés directement au constructeur automobile. Comme un système électrique comprend beaucoup plus de pièces obtenues à l’extérieur qu’une glissière automobile traditionnelle, l’accent mis sur le développement de la chaîne logistique était beaucoup plus marqué que dans les projets traditionnels. Grâce à l’équipe qui comprenaient des membres du personnel Accuride et du client, nous avons réussi à relever ce défi et nous avons présenté le projet dans les délais et avec le niveau de qualité anticipé. »

Comme pour les glissières d’accoudoir mécaniques d’Accuride, ce système coulissant électrique est assemblé sur une machine semi-automatique, pour être ensuite contrôlé automatiquement à 100% par un système dédié. Les chiffres enregistrés pendant le contrôle sont retraçables à 100% en se référant à l’étiquette apposée sur la glissière. Ce système remplit les prescriptions de fonctionnement et de résistance au crash spécifiées par le constructeur permettant à la console de réussir l'essai de collision en maintenant le couvercle en place.

Si le coût de la commande électrique est évidemment supérieur au coût d’un système coulissant à main traditionnel, il regroupe le coût de plusieurs systèmes de verrouillage et de déblocage potentiellement chers. De plus, il permet aux fournisseurs de rang 1 et aux constructeurs automobiles de proposer à leurs clients un niveau totalement inédit de confort ce qui les démarque nettement sur le marché compétitif des véhicules de luxe.

Helle Kinning

Design pour des espaces de vie restreints

Author: Helle Kinning, Marketing and distribution support specialist


3rd Aug 2017


Le manque de logements devient de plus en plus problématique dans l’ensemble du Royaume-Uni. On estime que rien qu’au Royaume-Uni, il faut prévoir plus de 250 000 logements par an pour répondre à cette demande. C’est la raison pour laquelle, sous cette pression, les promoteurs immobiliers doivent construire au plus vite de nouvelles habitations.

Les promoteurs immobiliers étant à la recherche de solutions innovantes pour répondre à ces demandes, surtout dans les zones urbaines bâties, il y a eu une poussée du « smart living », un concept pour rendre la vie plus efficace, plus contrôlable, économique, productive, intégrée et durable. Bien que fonctionnellement adaptables, ces espaces offrent essentiellement aux habitants une superficie réduite par rapport aux nouvelles constructions précédentes.

L’essor des micro-appartements

On a pu observer une prolifération spectaculaire de la construction de micro-appartements, surtout si les parcelles constructibles sont rares, et donc chères. Il y a cinq ans, cette phrase n’était pas de mise, mais aujourd’hui, ces micro-appartements font leur apparition dans les grandes villes du monde entier.

Bien que le « micro-appartement » représente une nouvelle notion, pour les Britanniques, ce n’est qu’une version moderne du bedsit, la chambre meublée. Les bedsits ou studios se composent généralement d’une seule pièce où sont réunies toutes les prestations requises. Ces pièces étant conçues pour les locataires à faible revenu et les étudiants, le confort y est assez élémentaire, mais à un prix abordable.

Pourtant, dans les grandes villes, comme Londres, par exemple, le loyer d’un appartement à une chambre en centre-ville peut facilement atteindre les 3000 livres sterling par mois, pour une pièce quasi rudimentaire. Pour les jeunes professionnels qui ne veulent pas se mettre en colocation, la seule solution consiste à faire la navette entre la ville et les banlieues plus abordables. Résultat : le prix des logements le long des corridors de transport poursuit sa grimpée.

En parallèle à la hausse du prix des habitations dans les villes dépourvues d’espaces, les prix des locations ne cessent d’augmenter. Les propriétaires et les promoteurs se rendent compte désormais du potentiel rentable des petits appartements de luxe dans les centres-villes. En faisant appel à des solutions innovantes et à beaucoup d’ingéniosité, le mobilier et les aménagements peuvent être remaniés pour maximiser la superficie et donner aux locataires l’agrément d’un appartement beaucoup plus spacieux.

Ces logements offrent-ils un espace suffisant pour y vivre ?

Dans Case for Space* (Les enjeux de l’espace), RIBA étudie le besoin de plus d’espace dans les logements qui sont en cours de développement au Royaume-Uni. Ces espaces sont souvent construits pour répondre à certains critères autre que les exigences de confort ; le nouveau logement moyen en construction en Grande-Bretagne n’atteint que 92% de la superficie minimale recommandée.

D’après ces recherches, on a constaté que les logements neufs n’offrent pas deux des trois points essentiels recherchés par les acheteurs, à savoir un espace intérieur et extérieur suffisant. Plus de 48% des participants à cette enquête ayant indiqué qu’il n’y avait pas assez d’espace pour recevoir leurs visiteurs, ces logements ont non seulement un impact social, mais aussi des répercussions sur la santé et l’éducation.
Ces chiffres sont représentatifs du marché d’achat de maison au Royaume-Uni. Nos voisins européens proposent des logements neufs qui ont 80% de superficie de plus que ceux du Royaume-Uni.

Que peut-on faire pour maximiser l’espace ?

En appliquant des solutions de design innovantes, il est possible de tout incorporer de manière ingénieuse, des cuisines dissimulées aux rangements étonnamment spacieux pour s’assurer qu’aucun centimètre carré n’est négligé dans ces logements compacts.

Des éléments coulissants éliminent l’espace perdu, qui serait occupé par les portes à charnières traditionnelles. Les éléments de séparation peuvent aussi servir d’étagères, et l’utilisation efficace de tout l’espace vertical contribue à agrandir considérablement les espaces de vie.

Une série télé très populaire, intitulée « George Clarke’s Amazing Spaces » (les espaces étonnants de George Clarke) présente une approche imaginative que les locataires ont adoptée pour valoriser ce concept de « smart living ». L’émission encourage le spectateur à envisager de nouvelles manières de vivre dans les petits logements abordables.

Conclusion
Grâce à un design original, ces espaces restreints deviennent facilement adaptables avec des systèmes coulissants. Mais pourtant, disposer de suffisamment d’espace pour réaliser des solutions pratiques pour les besoins de la vie quotidienne reste encore un problème majeur.


*https://www.architecture.com/files/ribaholdings/policyandinternationalrelations/homewise/caseforspace.pdf


29th Jun 2017


Les guidages à friction ont été conçus en interne par le groupe d’ingénieurs produits Accuride.

David Brooks, l’un des ingénieurs d’étude Accuride, travaille sur le site de Northampton où il est responsable de cette gamme de guidages.

Nous lui avons demandé de nous décrire ce qui avait déclenché le processus d’étude de ces guidages à friction, et comment s’était déroulé le choix des matériaux utilisés dans leur fabrication.

David, Accuride est réputé comme fabricant de glissières à billes et de guidages à billes. Pourquoi avez-vous décidé de vous intéresser aux guidages à palier lisse ?

Les guidages à palier lisse constituent un prolongement logique pour Accuride. Venant élargir les gammes de guidages à billes à course intégrale ou partielle, les guidages linéaires à palier lisse semblaient compléter cette gamme, tout en y ajoutant quelque chose de nouveau.

La surface de glissement joue un rôle très important dans les guidages à friction. Au lieu d’utiliser des paliers à billes, ces guidages ont des surfaces de glissement présentant des exigences très particulières. Pouvez-vous nous expliquer ce que cela veut dire ?

Les paliers lisses présentent une série de caractéristiques importantes. Il faut que le palier en polymères présente une faible force de friction contre la surface en contact, tout en maintenant un faible taux d’usure. Cette exigence est réalisée si la surface en contact est dure. Dans le cas présent, elle est en aluminium anodisé dur.

Quelles autres caractéristiques de design inédites avez-vous incorporées dans cette gamme ?

La nouvelle gamme de guidages à friction linéaire Accuride est dotée de nombreuses caractéristiques exclusives. Le design du rail de guidage comprend une cavité extrudée sur toute la longueur interne, ce qui contribue à l’alléger et à permettre d’utiliser moins de matériaux, et par conséquent, réduire les coûts pour le client.

Que les guides soient montés sur le dessus, sur le dessous ou sous charge latérale, leur usure reste identique. Ceci signifie que quelle que soit l’orientation du montage de ces guidages, la durée de vie reste la même.

Comment avez-vous choisi les matériaux ? Quels étaient les critères que vous recherchiez ?

Nous avons effectué un nombre considérable d’essais afin de limiter nos recherches et de repérer les matériaux qui conviendraient parfaitement à notre gamme de guidages à friction. Après avoir sélectionné les polymères donnant des performances de pointe, nous avons poursuivi nos essais d’usure pour tenir compte de facteurs environnementaux plus spécifiques.

Pouvez-vous nous décrire quelques-unes des méthodes d’essai utilisées pour ces guidages à friction. Nous disposons de machines tests en interne. Vous a-t-il fallu construire de nouveaux équipements pour cela ?

Nos propres installations d’essai conviennent parfaitement à nos gammes de produits standards, mais pour les nouveaux guidages linéaires, il a fallu effectuer des essais plus pointus.

Il a fallu concevoir de nouvelles machines d’essai et les construire pour pouvoir tester le produit jusqu’à ses limites, en termes de vitesse, d’usure et de température. Les nouveaux guidages à palier lisse peuvent durer sur de nombreux millions de mètres de fonctionnement, il nous a donc fallu tester les cycles sur la course totale et sur la surcourse.

Nous savons que les essais réguliers font partie du processus de conception et de qualité Accuride. Est-ce que cela influence la manière dont vous vous lancez dans le projet d’étude suivant ?

Oui, chez Accuride, nous testons constamment les limites des produits nouveaux et existants afin de pouvoir offrir à nos clients des produits améliorés en permanence, et qui soient capables de résister à des charges plus élevées et qui durent plus longtemps. Les résultats des tests nous sont extrêmement utiles et nous les répercutons sur le processus d’étude et de conception.


Les ingénieurs produit Accuride travaillent sur les projets depuis la conception jusqu’au lancement. Ils sont donc particulièrement qualifiés pour apporter un soutien technique. Si vous avez des questions à poser à David, merci de les envoyer par courriel en utilisant le lien.

Helle Kinning

La nature influence-t-elle la conception de la prochaine génération de véhicules électriques ?

Author: Helle Kinning, Marketing and distribution support specialist


12th May 2017


Ces dix dernières années, les voitures électriques ont considérablement évolué. À un moment donné, on ne les considérait que comme un moyen de transport pour ceux qui rejetaient l’aspect pratique en faveur du prestige lié au statut du propriétaire d’une voiture entièrement électrique.

En 2007, alors que Tesla Motors, le pionnier des voitures électriques n’avaient pas encore lancé de voiture, la majeure partie des véhicules électriques était constituée de camionnettes de laitier, de chariots de golf ou de la G-Wiz.

La G-Wiz vivement critiquée avait une autonomie d’à peine 80 kilomètres avec une durée de charge de huit heures, ce qui en faisait un véhicule vraiment peu pratique pour la majorité de la population.

En 2010, seulement 138 voitures électriques furent vendues en Grande-Bretagne. En comparaison, lors de la seconde moitié de 2016 plus de 66 000 véhicules électriques rechargeables ont été enregistrés.
On estime à 1,3 million de voitures enregistrées dans le monde entier en 2016.

Pourquoi cette recrudescence du nombre des voitures électriques ?

En parallèle à la multiplication des avancées technologiques, le côté pratique des véhicules électriques représente une solution alternative bien meilleure que le moteur à combustion. À tel point que les hommes politiques allemands ont demandé à leur gouvernement et à l’UE d’interdire les véhicules à moteur à combustion d’ici à 2030.

Tous les principaux constructeurs automobiles du monde entier sont en train de développer ou ont développé une voiture entièrement électrique. Même des constructeurs hors du secteur automobile tels que Google et Apple s’intéressent à ce marché.

Tesla, le constructeur de véhicules électriques de luxe, est l’un des leaders de ce marché depuis 2010, lorsqu’il a présenté son « Model S ». Son style institutionnel aux lignes prononcées et à l’habitacle minimaliste ne serait pas choquant dans le hall de réception d’un gratte-ciel.

L’année dernière, le marché des voitures électriques rechargeables a connu un essor notamment grâce à des annonces de poids provenant de Jaguar et Lucid Motors, une start-up d’origine chinoise. Ces dernières voitures nous donnent un aperçu de la forme qu’auront les voitures électriques du futur.

Que nous réservent les voitures électriques, à l’avenir ?

Bien qu’il n’en soit qu’au stade de la conception, l’habitacle de la I-Pace de Jaguar évoque un hall d’entrée élégant aux tons sableux neutres recouvrant la planche de bord et les sièges, avec les finitions bois de la console centrale et de la planche de bord.

Ce n’est pas par hasard que la vidéo promotionnelle de Jaguar a été tournée dans le désert. Ils veulent que le monde extérieur s’infiltre dans la voiture et rompe les barrières entre les deux. Le pavillon comprend un grand panneau vitré qui inonde l’habitacle de lumière pendant le jour et permet aux passagers de contempler les étoiles, la nuit.

Les constructeurs automobiles cherchent à rapprocher leurs clients et leurs passagers de la nature, grâce à des méthodes innovantes visant à améliorer le ressenti. Même la Tesla futuriste incorpore un pare-brise qui se prolonge au-dessus de la tête du conducteur pour lui donner une vue panoramique.

La start-up automobile Lucid Motors vient de dévoiler sa toute dernière voiture, la Lucid Air qui se démarque nettement des voitures actuelles. Les sièges arrière ressemblent plus à l’arrière d’un bateau à moteur de luxe en bois avec des finitions en bois et en cuir qui vous donnent l’impression de flotter sur la Côte d’Azur.

Devant l’intensification des discussions concernant le bien-être et l’écologie, les constructeurs accentuent l’intérêt porté aux véhicules électriques, ainsi que leur engagement financier. Il est donc logique que tous ceux qui montrent leur respect de l’écologie en achetant des voitures électriques aient à travers le design de l’habitacle le sentiment d’être plus proches de la nature.

Avec des investissements dans les voitures électriques s’élevant à plusieurs milliards de livres sterling et le lancement mensuel de voitures-concepts, combien de temps reste-t-il avant que ces voitures rechargeables envahissent nos routes ?


24th Mar 2017


Au cours des trois dernières années, la croissance de l’industrie aéronautique est montée en flèche tandis que les prix des carburants n’ont pas arrêté de chuter. Les passagers ont donc pu profiter de prix réduits pour se rendre à leurs destinations favorites.

Mais l’OPEC, l’Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole, vient d’annoncer qu’elle allait réduire la production de pétrole. Cette annonce s’est déjà traduite par un bond des prix du pétrole qui sont à leur plus haut niveau depuis juillet 2015. Les passagers quant à eux, ne vont pas tarder à ressentir les effets de cette hausse car le prix des billets d’avion va également augmenter.

Quelles en sont les conséquences pour les constructeurs d’avions ?

Quand Airbus a lancé l’A380 en 2005, ce fleuron de l’aviation entendait transporter le plus grand nombre de personnes de la manière la plus efficace possible.

Il incorporait une multitude d’innovations visant à augmenter l’espace dans la cabine tout en réduisant le poids et en augmentant les économies pour les compagnies aériennes.

Boeing a contre-attaqué avec le 787 Dreamliner, plus petit, pour transporter moins de passagers, mais en agrandissant l’espace cabine et en apportant un service amélioré pour les vols à court- et à moyen-courrier, à forte rentabilité.

Comme les constructeurs d’avions produisent de plus gros appareils, les passagers exigent plus d’espace. Pour les passagers en classe Affaires et Première classe, ce souhait est d’ailleurs satisfait.

Airbus va relancer l’A330 sous le nom d’A330neo, en promettant une économie de carburant de 14 pour cent par siège. Incorporant dans ces appareils des matériaux composites allégés et un design intérieur plus recherché, les constructeurs et les compagnies aériennes peuvent tirer davantage parti des passagers en classe Affaires et Première Classe qui souhaitent bénéficier d’une meilleure expérience de vol.

Alors que les frais d’exploitations des compagnies aériennes augmentent, les constructeurs se doivent de construire et de fournir des appareils plus éco-énergétiques avec des cabines mieux équipées pour le plaisir de tous les passagers.

Quelles sont les caractéristiques de l’appareil ?

Le tout dernier A330neo d’Airbus présente des caractéristiques similaires à celles de son rival, le 787. Même en Économie, les sièges ont une largeur de 45 cm, un espace agrandi pour les jambes et 66 pour cent d’espace en plus dans les casiers de rangement en hauteur ainsi que le Wi-Fi pour tous les passagers.
Les passagers en classe Premium bénéficient de quelques gadgets en plus, avec des écrans plus grands et la nouvelle génération de systèmes de divertissements embarqués.

Mais c’est en Première classe, dans l’ensemble des flottes, qu’ont été développées les solutions les plus innovantes, en créant plus d’espace là où il y a une forte demande de la part de clients prêts à payer pour le privilège.

Emirates et Etihad Airways cherchent à transposer le décor et le sentiment ressentis dans une voiture ultra luxueuse. Uniquement disponible sur le spacieux A380, Etihad offre The Residence, un véritable hôtel dans le ciel. Occupant trois pièces dont une chambre avec salle de douche attenante, son décor intérieur ressemble plus à un hôtel-boutique londonien qu’à un avion classique.

À quoi peuvent s’attendre les passagers Premium ?

Dans les suites de Première classe d’Emirates et d’Etihad, l’espace disponible dans la cabine est privilégié. Les architectes d’intérieur d’avions ont trouvé de nombreuses manières de créer un espace destiné aux passagers les plus importants.

Le fil rouge des avions des pays du Golfe est le luxe. Ils offrent tous deux des sièges totalement inclinables bénéficiant d’une intimité totale grâce aux portes coulissantes motorisées. Téléviseurs pivotants et comptoirs-buvette figurent parmi les prestations de luxe qui sont disponibles en appuyant sur un bouton. Les bois vernis et les sièges en cuir crème embellissent les suites de Première classe pour donner aux passagers un avant-goût de ce qu’est un vol en avion privé.

Envisageant l’avenir de l’aviation, les compagnies aériennes introduisent des mesures visant à réduire le poids, tout en essayant d’augmenter l’espace personnel réservé aux passagers dans toutes les zones de la cabine. Chaque fois que le poids est réduit de 10 kg, cela permet d’éviter environ 10 tonnes d’émissions de CO2 en un an.* Par conséquent, la construction des avions de l’avenir devra chercher à accroître les économies de carburant, sans pourtant faire de concession sur le confort des passagers, un défi au niveau du design pour toutes les personnes impliquées.

*Fiche technique IATA Nov 2016.
http://www.iata.org/pressroom/facts_figures/fact_sheets/Documents/fact-sheet-climate-change.pdf

What.How.When.

Vous envisagez d'acheter, d'installer ou d'utiliser une glissière pour tiroir.
Tout ce qu'il faut savoir sur les glissières à billes se trouve dans notre guide « What. How. When.».

Études de cas...

Rampe extensible montée sur vélo cargo pour fauteuil roulant

Le vélo cargo est conçu pour que l’utilisateur d’un fauteuil roulant puisse avoir le plaisir de faire du vélo. Le fabricant...

> En savoir plus

Rampe extensible montée sur vélo cargo pour fauteuil roulant


News & Blog Sign Up

Restez informé(e) des toutes dernières actualités et projets par courriel.