Blog d'Accuride

Blog Archive
Rubriques du blog
Helle Kinning

Opportunités commerciales – un marché en pleine expansion en Inde

Author: Helle Kinning, Marketing and distribution support specialist


30th Oct 2013


Pendant que de nombreux Anglais et Indiens étaient collés à leur écran de télévision à regarder le match de cricket pour remporter les « Ashes », Accuride s'est arrangé pour avoir un bref entretien avec notre distributeur local en Inde, VRVS à Hyberabad. M. V B Manoj a fait un point rapide sur le marché en pleine explosion en Inde.


M. Manoj, pourriez-vous nous donner un bref historique de votre entreprise ? Dans quels secteurs travaillez-vous et quels produits vendez-vous ?

Nous disposons de trois divisions. En premier, nous distribuons divers composants électriques. Deuxièmement, nous assurons les travaux pour des contrats industriels, et troisièmement, nous avons une entreprise d'exploitation et d'entretien. Nous assurons des services techniques et nous avons un effectif d'environ 500 personnes, mais j'ai l'intention de propulser mon entreprise à un nouveau niveau, et j'espère bientôt avoir près de 2000 personnes qui travailleront pour nous.


C'est très ambitieux ! Quels sont les principales industries et les principaux marchés qui présentent une croissance en Inde ? Y a-t-il eu des changements ces cinq dernières années ?

Je crois que le produit intérieur brut affiche une croissance d'environ 6 %. Les industries en pleine croissance se situent dans le secteur énergétique, la distribution, l'électroménager, les infrastructures et la construction. Mais je dois vous dire qu'en Inde, presque tout est en pleine expansion. Si je peux m'exprimer ainsi, c'est un peu comme une «Nouvelle Chine », mais la plus grande partie de la production est destinée aux marchés locaux en pleine explosion, et non pas seulement pour l'exportation.

Cela m'amène à vous poser ma question suivante, à savoir, pourquoi des entreprises étrangères viendraient-elles en Inde ? Est-ce que c'est simplement parce que la main-d'œuvre est bon marché?

Oui et non, les coûts de la main-d'œuvre sont évidemment plus attrayants qu'en Europe centrale, mais comme je le disais, la majeure partie de la production vise en fait de répondre aux besoins des marchés locaux. En Inde, le groupe d'âge majoritaire se situe entre 25 et 40 ans, ce qui correspond évidemment à l'âge où le travail est le plus productif. Nous disposons donc du type de personnes capables de faire le travail.


Quelles sont les plus grandes différences sociales et culturelles entre l'Inde et l'Europe occidentale? Pouvez-vous donner des exemples ?

Les réseaux, les réseaux, les réseaux ! Les relations sont importantes. Je crois que l'Inde a en fait une attitude extrêmement conservatrice. Nous avons beaucoup d'entreprises de production et nous sommes les plus grands producteurs d'acier au monde.

Une autre différence tient à l'utilisation de l'internet qui n'est pas utilisé aussi couramment par tous qu'en Europe. Son utilisation augmente, mais tout le monde n'y a pas accès.

L'article ménager le plus important en Inde, c'est.... la bonne vieille télévision ! Même ceux qui vivent dans les conditions les plus pauvres ont un téléviseur dans un coin. Cela m'amène à la deuxième énorme différence entre l'Europe et l'Inde, c'est que les marchés B2B font leur propre publicité à la télé, mais en Europe, les pubs ciblent essentiellement les consommateurs.

La télé a également modifié le comportement des acheteurs, et par conséquent, de plus en plus de personnes font leurs achats en ligne.

En tant que personne habitant sur place ici, quels conseils donneriez-vous aux entreprises occidentales qui cherchent à faire du commerce en Inde ?

Nous avons un énorme potentiel commercial et de nouveaux marchés. Pourquoi ne pas fabriquer un produit pour le marché local, qui n'existe peut-être pas encore en Inde ? Il existe une grande opportunité.

Vous êtes tellement enthousiaste, quelle est votre devise dans la vie ?

Soyez gentils et faites du bien !

VRVS Electrical Solutions Pvt Ltd
www.vrvsonline.com


15th Oct 2013


Vous travaillez peut-être à domicile, vos enfants jouent à des jeux vidéo, ou vous avez un poste de travail dans un coin à l'écart. Il est rare de trouver un bureau et un fauteuil qui conviennent à tous les membres de la famille ; et les ordinateurs portables et les consoles de jeux sont souvent utilisés quand on est assis dans un canapé.

Nous cherchons tous à être dans une position confortable. Je sais que si je reste assise trop longtemps dans une position, je suis tout engourdie. Si je m’affale sur le canapé, ça me donne mal au cou et au dos.

Il est évident qu'une mauvaise position peut entraîner des problèmes de dos, mais il peut y avoir d'autres problèmes au niveau du cou, des bras, des mains et des yeux.

Par exemple, le simple fait de vous asseoir en exerçant une pression à l'arrière des genoux et des cuisses, risque de restreindre la circulation du sang. Pensez à comment cela affecte les petits qui s'assoient sur votre fauteuil de bureau, les jambes pendantes sans support.

Le mal aux yeux et les maux de tête peuvent aussi être causés par un mauvais positionnement de l'écran ou par un mauvais éclairage.

Si un ordinateur fait partie de votre environnement de travail, il est généralement soumis aux règlements d’hygiène et de sécurité relatifs au travail sur écran. Mais combien d'entre nous réfléchissent à cet aspect lorsque nous achetons un PC ou un ordinateur portable à utiliser à la maison ?

Votre bureau et votre poste de travail conviennent-ils à tous les membres de votre famille ?

Nous ne suggérons pas que ces règlements s'appliquent dans votre cas, à votre domicile (sauf si vous êtes travailleur à domicile, auquel cas, référez-vous à la politique d’hygiène et de sécurité de votre employeur). Mais il va de soi que vous devriez vous assurer que votre famille ne court aucun risque lorsqu'ils utilisent un PC, un ordinateur portable ou une console de jeux chez vous.

Pour qu'un ordinateur soit dans une position confortable pour un enfant de cinq ans comme pour un adulte, il faut prendre certaines mesures.

Voici quelques suggestions...

Réglez la hauteur du fauteuil de façon à ce que vos pieds soient à plat sur le sol. Cela donnera une position à 90° pour vos chevilles, vos genoux, vos hanches et vos coudes. Le bras doit prolonger l'épaule dans une position relativement détendue, permettant à l'avant-bras d'être pratiquement à l'horizontale et les poignets en position neutre. Essayez de soutenir la partie inférieure du dos, et changez régulièrement de position ou levez-vous et faites quelques pas, pour ne pas vous engourdir.

Maintenez votre poignet en position neutre. Évitez de courber le poignet vers le haut ou vers le bas pour taper sur le clavier. La "rangée médiane du clavier" doit être à peu près à la même hauteur que vos coudes. Ne reposez pas les poignets sur le bureau, et placez le clavier à plat.

Modifiez la hauteur de votre fauteuil ou de votre bureau pour obtenir une position ergonomique. Si vous ne disposez pas de réglage vous le permettant, envisagez d'utiliser un plateau pour clavier réglable en hauteur
Ne laissez pas les pieds des enfants pendre dans le vide. Prévoyiez un carton ou un petit tabouret comme repose-pied.

Placez la souris à proximité du clavier. Placez-la tout près dans un emplacement facile à atteindre et permettant de maintenir l'épaule et le bras en position détendue. Vous pouvez aussi prévoir de pouvoir placer la souris d'un côté ou de l'autre du clavier.

Maintenez l'écran à environ 600 mm du visage. Si vous êtes assis correctement et que vous regardez droit devant vous, vos yeux doivent être à la hauteur du bord supérieur du pourtour du moniteur. (Un annuaire téléphonique peut faire une bonne base pour l'écran ou comme repose-pied).

Si votre bureau n’est pas assez profond, vous pouvez utiliser un bras articulé ou un plateau télescopique pour clavier afin de vous éloigner de l'écran.

Essayez de réduire les reflets indésirables de l'écran, en repositionnant l'éclairage.

Ordinateurs portables

Vous passez toute la journée au travail, assis devant un ordinateur, et puis vous rentrez chez vous, et vous mettez votre ordinateur portable sur vos genoux ou sur une table basse. Ou il se peut même, si Ordinateur portablesvous êtes en déplacement, que vous utilisiez votre ordinateur portable dans votre chambre d'hôtel.

Je parie que lorsque vous utilisez votre ordinateur portable, vous vous penchez en avant, les épaules courbées et les mains crispées sur le clavier.

Envisagez d'acheter un bureau et un fauteuil. Mettez votre ordinateur portable sur un socle et utilisez un clavier et une souris séparés. Cela contribuera à mettre l'écran à la bonne hauteur et à placer tous les différents éléments dans une position beaucoup plus ergonomique pour vous.

Si vous vous détendez sur un canapé, une table ou un plateau pour ordinateur portable pourront contribuer à augmenter votre confort.

Jeux vidéo

Il arrive souvent que lorsque les utilisateurs jouent aux jeux vidéo, ils penchent la tête en avant et courbent les épaules.

Si vous ou vos enfants passez du temps à jouer aux jeux informatiques, il sera probablement judicieux d'investir dans un fauteuil, ou des supports lombaires ou de bras plus ergonomiques. Vous trouverez beaucoup de conseils sur internet, et le prix de ces articles est infime en comparaison du prix des appareils de jeux ou de la santé de votre famille.

Et enfin, n'oubliez pas que même une posture "idéale" devient moins confortable, si vous la maintenez sans bouger pendant de longues périodes.

Vous trouverez beaucoup de conseils sur internet en ce qui concerne une bonne posture et des produits ergonomiques. Pour de plus amples renseignements, vous pouvez aussi consulter l'Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail. https://osha.europa.eu.

Images courtesy of Sixninepixels and Stuart Miles at FreeDigitalPhotos.net

Helle Kinning

Une vision mondiale, une action locale ; une histoire commerciale qui commence en Suisse

Author: Helle Kinning, Marketing and distribution support specialist


30th Sep 2013


Il était une fois, un après-midi d'été très chaud, je suis allée en Suisse pour parler à HW-TEC qui s'occupe du marché industriel dans ce pays, et je me suis entretenue avec Patrick Nauer, son nouveau directeur général, et Beat Schwizer, son directeur technique des ventes régional.

Pourriez-vous vous présenter.

Nous travaillons dans une entreprise familiale à capitaux privés, créée il y a 30 ans. Nous travaillons dans les secteurs suivants : conditionnement, machines, médical, automobile, robotique et automatisation.

Comment décidez-vous avec quelles entreprises vous allez travailler en partenariat et quels sont les produits que vous allez vendre ? Pourquoi Accuride ?

Il faut que les entreprises aient la même passion, la même attitude et des produits de qualité comme c'est le cas dans notre entreprise. Nous avons décidé de travailler avec Accuride car nous travaillons déjà avec les systèmes linéaires Rollon et Accuride pouvait remplir les lacunes de produits de la gamme.

Vous avez un vaste programme Quick Ship remarquable avec des glissières disponibles sur stock, qui s'inscrivent bien dans notre gamme de qualité. Des délais de livraison courts sont importants et le seront encore plus à l'avenir, et seront un facteur clé des affaires.
Et ceux qui travaillent dans votre entreprise font aussi la différence, il serait difficile de traiter quotidiennement avec des gens avec lesquels vous ne vous entendez pas bien.

Y a-t-il des différences marquantes entre le marché suisse et les autres pays de l'UE ? Par exemple, au niveau de la culture, des secteurs du marché, de la législation ?

Oui, nous avons une législation différente par rapport aux autres pays de l'UE. En termes très généraux, je peux dire que le marché suisse est renommé pour la production de fins appareils mécaniques très spéciaux qui sont de très haute qualité et précision.

Par exemple, tout le monde a entendu parler de nos célèbres montres suisses, mais nous sommes aussi renommés pour les systèmes robotisés de manutention destinés au marché médical. Je voudrais aussi signaler que la Suisse compte un plus grand nombre d'entreprises techniques pour un pays de cette importance, que nulle part ailleurs en Europe.

Mais ce qui est différent par rapport à l'Angleterre, par exemple, c'est qu'en Suisse, nous sommes divisés en 26 cantons (ce sont des États membres de l'état fédéral), chacun ayant sa propre constitution, son propre corps législatif, son propre gouvernement et ses tribunaux. Par conséquent, si vous avez beaucoup d'argent, vous allez étudier dans quel canton vous devriez vivre selon le montant des impôts que vous voulez payer.

Oui, beaucoup de gens en Europe pensent que les Suisses sont tous millionnaires.

Eh bien (il rit), c'est parce que nous travaillons aussi très dur et pendant de longues heures - les gens ont tendance à ne voir que le côté glamour extérieur, mais pas tout le travail dur qui se fait en arrière-plan. Mais malheureusement, nous ne sommes pas tous millionnaires !

La récession mondiale a-t-elle eu des répercussions sur les affaires en Suisse ?

Oui, absolument. Nous devons exporter – notre pays et notre marché ne sont pas très grands. Certaines entreprises suisses exportent de 90 à 100 % de leur production, alors quand la chute de l'économie s'est produite dans l'UE, nous en avons été affectés.

L'EURO est devenu trop faible, ou le franc suisse trop fort. Le résultat, c'est que les produits suisses sont devenus plus de 20 % plus chers. La combinaison de la récession et du coût élevé des produits a conduit à une situation exceptionnelle.

Mais je ne pense pas que la récession en Suisse soit très forte. Mais je dois dire que le redressement a mis plus longtemps qu'en Allemagne. Si vous avez vos propres devises, cela peut-être à la fois un bien et un mal.

Des opportunités se sont-elles manifestées à la suite de la récession ?

Comme la récession n'a pas été aussi aiguë en Suisse, elle n'a pas créé autant d'opportunités non plus. Certaines entreprises se sont tournées vers l'industrie solaire et éolienne comme nouvelles opportunités. Eh bien, cela s'applique à toutes les industries de l'énergie renouvelable qui sont très tendance.

L'industrie agroalimentaire a connu une expansion car la population a commencé à mieux s'intéresser à la cuisine chez soi, et à sortir dans les restaurants au lieu de partir en vacances à l'étranger, mais je crois que c'est ce qui s'est passé également dans d'autres pays.

Le chômage s'élève à 3,55 % pour le moment ; être un petit pays peut avoir des avantages.

Et nous avons des chocolats extraordinaires comme vous le savez, alors si les choses ne vont pas comme vous le voulez, vous pouvez toujours manger du chocolat ! (Il rit)

Comment HW-TEC a-t-elle maintenu sa prospérité pendant ce temps-là ?

Notre chiffre d'affaires a marqué un léger déclin, car les entreprises n'investissaient pas beaucoup dans de nouveaux équipements et autres produits où sont installées nos marchandises, mais heureusement, nous n'avons pas eu besoin de licencier d'employés. Dans notre entreprise, tout le monde peut s'adapter à diverses tâches, même les hommes ! (Il rit encore une fois). Notre personnel est capable d'accomplir différents travaux.

Quels sont vos projets pour l'avenir ?
Entrevoyez-vous des opportunités qui se dessinent à l'horizon ?

Des projets pour l'avenir ? Des vacances, vous voulez dire ? (Il rit encore plus fort). Nous avons augmenté notre effectif. Nous avons un nouveau directeur général et un nouveau directeur commercial pour les régions francophones de notre pays, car c'est là que nous envisageons notre expansion.

Nous prévoyons aussi de multiplier nos activités de marketing par le biais d'un nouveau site internet, pour permettre à nos clients de télécharger des fichiers avec des dessins des produits ; de faire plus de mailings, etc. Il est important de ne pas rester sur ses lauriers, même si votre entreprise est prospère, il faut toujours chercher de nouvelles opportunités et trouver de nouveaux clients.

Quelles sont les opportunités générales d'expansion en Suisse ?

L'industrie de l'énergie renouvelable, peut-être ? Il arrive que de nouvelles législations de l'UE créent de nouvelles demandes pour l'industrie des machines, et nous sommes évidemment influencés par ce qui se passe dans l'UE.

Quelle est votre stratégie pour protéger les produits de bonne qualité comme les vôtres contre la concurrence bon marché en provenance de l'Extrême-Orient ?

Heureusement, beaucoup d'entreprises suisses préfèrent traiter avec d'autres entreprises locales. Le marché local peut garantir des délais de livraison et comme les produits suisses sont renommés pour leur très haute qualité, il vous faut évidemment des composants pour le produit fini qui soient à la hauteur.

Les entreprises suisses préfèrent aussi la souplesse. Si vous traitez avec une entreprise de l'Extrême-Orient, vous ne pouvez pas toujours obtenir les spécifications que vous souhaitez ou les délais de livraison dont vous avez besoin.

Comment développez-vous de nouvelles relations avec des clients en Suisse et/ou en Europe – est-ce que c'est la publicité sur internet, les expositions dans les salons, les mailings ou est-ce que vous tapez à leur porte ?

Nous participons à de nombreux salons pour nous faire de nouveaux clients. Si vous réussissez avec une entreprise dans une industrie particulière, il suffit de faire une recherche dans Google pour découvrir d'autres filons dans la même industrie susceptibles de s'intéresser à nos produits. Ça a l'air simple, mais il n'y a pas besoin de se compliquer la vie ! Nous encourageons notre personnel à lire les magazines techniques et à consulter les articles des diverses industries sur internet pour leur donner des idées.

Patrick, dans votre nouveau rôle au poste de directeur général, quels sont vos objectifs et la direction que va prendre HW-Tec ?

Définitivement, mettre à jour nos activités de marketing. Par exemple, le site internet, les newsletters, le nouveau serveur, un soutien renforcé pour notre personnel en leur proposant des programmes mis à jour en interne afin de leur permettre de travailler de manière plus efficace. Je veux qu'ils puissent servir nos clients plus vite et que, d'une manière générale, ils passent plus de temps à s'occuper des clients, au lieu de gaspiller leur temps à faire de la paperasserie.

Y a-t-il des études de cas réussies dont vous pourriez nous parler ?

Par où commencer ? Les produits Accuride se vendent tous les jours dans un grand nombre d'industries, nous pourrions écrire un article différent rien que pour ça.

Mais je pense que nous sommes un distributeur qui non seulement vend vos produits, mais en invente aussi de nouveaux pour vous. Nous venons sans cesse vous ennuyer avec de nouvelles idées ! (Un grand sourire) Nous avons travaillé en collaboration très étroite avec vous pour développer votre guidage linéaire 0115RC. Il a ouvert de nouveaux marchés pour tout le monde.

Et enfin, quelle est votre devise dans la vie ?

Beat : « Soyez heureux ! »

Patrick : « Tout à fait d'accord ! Adoptez une attitude positive ! Recherchez les opportunités que vous offre la vie. »

www.hw-tec.ch

Sue Witkowski

Qu'adviendrait-il de votre entreprise en cas de sinistre ?

Author: Sue Witkowski, Marketing services manager


3rd Sep 2013


Ces derniers mois, je faisais partie d'une équipe interne chargée d'examiner la capacité de notre entreprise à reprendre son activité après un sinistre.

Nous avons toujours eu un plan de prévu, mais nous avons pensé qu'il serait bon de le revoir, et nous voulions nous concentrer sur la continuité d'activité, au lieu de nous préparer pour la reprise en cas de sinistre.

Ce type de projet prête vraiment à sérieuse réflexion sur l’organisation de l'entreprise, particulièrement la dépendance vis à vis des systèmes informatiques. Vous devez aussi vous sentir sûr de pouvoir continuer à servir vos clients, et à payer vos fournisseurs et votre personnel.

Ce projet en valait certainement la peine. Nous avons examiné les risques, et nous nous sommes assurés que nous disposions de sauvegardes dans l'ensemble de l'Europe, et d'un plan de continuité d'activité fiable.

Je suis toujours favorablement disposée à transmettre les bonnes idées, c'est pourquoi j'ai rédigé une liste de quelques points utiles sur la démarche à suivre pour mettre un plan sur pied.

Comment démarrer un projet de continuité d'activité ?

La première étape consiste à imaginer les sinistres potentiels susceptibles de se produire, et à analyser les risques pour l'entreprise.

Tous les sinistres ne vont pas avoir des conséquences sur toutes les parties de l'entreprise ; c'est donc une première étape importante pour s'assurer que les plans de reprise d'activité sont appropriés.

Envisagez, par exemple, les sinistres ci-dessous. La réponse planifiée sera différente selon chacun d'entre eux :

• dommages des ressources informatiques et du réseau
• arrêt de la chaîne logistique du fait des intempéries
• épidémie de grippe affectant le personnel
• inondations des entrepôts de stockage
• panne d'électricité
• perturbation importante de l'accès au site

Après avoir identifié les risques probables, vous pouvez établir le plan de manière appropriée pour faire face aux crises avant qu'elles ne se transforment en sinistres. C'est en fait l'essentiel de la "continuité d'activité", plutôt qu'une simple reprise des activités après un sinistre.

Évaluez l'impact

• incidents et conséquences possibles
• probabilité
• niveau d'impact potentiel

Développez le plan

• répercussions directes
• identifiez les fonctions critiques qui doivent être reprises et dans quel ordre
• identifiez les responsables clés et leurs obligations - « qui fait quoi »
• les clients – assurez-vous que vous disposez d'une liste de personnes à joindre, que vous savez ce que vous leur direz et qui sera chargé d'envoyer la communication.
• sans oublier les fournisseurs
• faites participer votre société de sécurité et les services des sapeurs-pompiers
• prenez des dispositions réciproques avec d'autres sociétés locales

Mettez le plan à l'épreuve

• il peut s'agir d'un essai au bureau ou d'un essai plus complet
• révisez régulièrement le plan

Formation/communication

• formation du personnel
• documentation

Assurez la maintenance du plan

• désignez un responsable pour s'en charger

Liste de contrôle de la continuité d'activité

• Nom du responsable du projet de continuité d'activité et coordonnées des personnes à joindre
• Équipe qui prendra les décisions clés
• Coordonnées des personnes à joindre afin de réunir l'équipe
• Centre de commande désigné comme point de réunion
• Identification des procédés clés de l'entreprise et des ressources requises pour les poursuivre
• Besoins requis concernant les ressources ; exemple : matériel et logiciel informatiques, télécommunications
• Détails indiquant les phases de la reprise
• Dispositions pour transférer les appels téléphoniques
• Numéro de contact d'urgence pour les employés voulant connaître les toutes dernières informations
• Contacts chez les agences externes et internes susceptibles d'apporter leur soutien à la reprise
• Coordonnées des sociétés de services publics
• Adresse du centre de reprise des activités
• Contenu et emplacement d’un stockage de secours en cas de sinistre
• Liste des clients et fournisseurs clés, de tiers et des coordonnées des personnes à joindre
• Liste complète d'organigramme des équipes
• Sauvegarde des données informatiques et de tous les dossiers critiques sur papier à conserver hors du site
• Schémas des réseaux, plans des bâtiments et autres informations techniques
• Précautions à prendre en cas d'incident ; exemple : évacuation du personnel

Il y a beaucoup de ressources disponibles, tels que les services de sapeurs-pompiers locaux, la Chambre de Commerce ou la compagnie d'assurances. Si votre entreprise est située dans une zone industrielle, il se peut qu'il y ait une association ou une société de gestion susceptible de vous aider.

Espérons que nous n'aurons jamais à mettre ce plan en application.

Sue Witkowski

Glissières pour tiroirs – projets de bricolage pour la maison

Author: Sue Witkowski, Marketing services manager


23rd Jul 2013


En général, nos glissières pour tiroirs sont vendues dans le cadre de projets importants, parfois dans du mobilier et parfois dans des applications industrielles.

Mais il nous arrive parfois d'être au courant de projets de bricolage réalisés dans la maison de nos clients professionnels.

Nous trouvons cela tout à fait génial. De toute évidence, ils trouvent que nos produits sont suffisamment attrayants pour les incorporer dans leur foyer. C'est une vraie marque de confiance envers les glissières Accuride pour tiroirs.

Pawel est Responsable Qualité chez Van Keulen, une entreprise d'agencement de magasins.

Cette entreprise utilise nos glissières DZ2132 depuis de nombreuses années. Alors, quand il a installé des tiroirs chez lui, il a choisi les mêmes glissières.

Pawel est manifestement un ébéniste ingénieux. C'est lui qui a réalisé cette rangée inédite de tiroirs de rangement.

Je ne crois pas que des tiroirs pour ranger les enfants soient une tendance dans la décoration d'intérieur que nous encouragerions (et nous insistons pour dire que les glissières ne doivent pas être utilisées pour déplacer des personnes), mais nous autorisons cette exception car le bébé est vraiment mignon – et Pawel était à côté pour la surveiller.

Le deuxième projet de bricolage est une armoire à portes coulissantes qui est installée sous un toit en pente afin de récupérer autant d'espace de rangement que possible.

La glissière bidirectionnelle DZ3630 a été utilisée par Ray Fisher, directeur commercial de Häfele UK, le distributeur exclusif de quincaillerie d’ameublement d'Accuride au Royaume-Uni.

Ce projet d'armoires était pour sa fille. Il était donc très important que tout soit absolument parfait.

What.How.When.

Vous envisagez d'acheter, d'installer ou d'utiliser une glissière pour tiroir.
Tout ce qu'il faut savoir sur les glissières à billes se trouve dans notre guide « What. How. When.».

Études de cas...

Rampe extensible montée sur vélo cargo pour fauteuil roulant

Le vélo cargo est conçu pour que l’utilisateur d’un fauteuil roulant puisse avoir le plaisir de faire du vélo. Le fabricant...

> En savoir plus

Rampe extensible montée sur vélo cargo pour fauteuil roulant


News & Blog Sign Up

Restez informé(e) des toutes dernières actualités et projets par courriel.