Blog d'Accuride

Blog Archive
Rubriques du blog
Sue Witkowski

Accuride USA demonstrates Senseon access control at Las Vegas woodworking show

Author: Sue Witkowski, Marketing services manager


28th Jul 2015


The access control system from Accuride, branded Senseon, is being demonstrated in a retail environment. It uses RFID technology and electronic locks integrated with side mount and under mount slides, including a touch release and soft close version.

Read more here https://www.accuride.com/en-us/markets-innovation/secure-access-control-systems


20th May 2015


L'une des activités auxquelles s'adonnent constamment les consultants SEO consiste à assurer la pérennité des sites web et des stratégies web de leurs clients.

Les pratiques SEO changent rapidement. Une grande partie de leur travail est de se tenir au courant et de s'adapter à chaque nouvelle progression ou annonce en provenance de Google ou de la vaste communauté des moteurs de recherche. Cette façon de travailler a eu pour résultat que les professionnels SEO essayent de prédire où, à leur avis, Google va s'orienter prochainement, en se basant sur les données, la recherche et sur les démarches et les projets éventuels de Google.

C'est exactement ce que nous allons étudier dans cette dernière partie de notre mini-guide : où en est le SEO aujourd'hui, dans quelle direction s'orientent les recherches et ce que l'avenir nous réserve peut-être.

Au moment de rédiger ce guide (au début de mars 2015), Google vient d'annoncer un énorme changement au niveau de son algorithme. Les règles du jeu ont donc été à nouveau modifiées, et cela a mis le feu aux poudres dans l'industrie. Google a annoncé le 26 février qu'à partir du 21 avril de cette année, il va deindexing (désindexer) les sites web découlant des résultats de recherche avec les smartphones s'ils ne se conforment pas aux directives de Google Mobile Friendly (concernant les appareils portables). Cela se présentera sous la forme d'une révision totale de l'algorithme, en prenant en compte dans les calculs de son positionnement si un site est réactif, ou s’il est conçu spécifiquement pour les portables.

Cela va avoir un impact énorme sur la recherche. C'est un exercice qui va forcer le monde à évoluer avec son époque. Comme les niveaux de recherche avec des appareils mobiles se situent autour de 40 % de l'ensemble du trafic de recherche (à la fin de 2014), Google va rendre inadmissible le fait de ne pas avoir un site web qui non seulement fonctionne bien sur un smartphone, mais fonctionne bien et crée une expérience positive pour l'internaute. Et si vous ne vous y conformez pas ? Eh bien, on ne vous trouvera plus dans les recherches effectuées sur un smartphone.

Cela avait été prévu après le début d'une rubrique « adaptée aux mobiles » qui est apparue à l'automne dernier, dans les résultats de recherche avec des appareils mobiles et qui indiquait aux utilisateurs de mobile si un site fonctionnait correctement sur leur téléphone ou non. Cela, ainsi qu'une série de guides sur les techniques vous permettant de vous assurer que votre site web est adapté aux appareils mobiles, qui a été introduite par le blog du Webmaster, et il n'en fallait pas plus pour savoir qu'un changement capital allait intervenir.

Cette annonce représentait une dérogation inhabituelle à la méthode traditionnelle adoptée par Google pour introduire des changements d'algorithme, à savoir de ne donner aucun avertissement quel qu'il soit, et de publier un court communiqué de presse expliquant ce qui s'était passé, après que la visibilité et le positionnement des sites web aient brutalement chuté.

Perspective sur l'avenir – 2015 et au-delà

Google ne cesse de mettre son algorithme à jour et de l'ajuster, ainsi que d'apporter de légères modifications à la page des résultats de recherche. De nos jours, on dirait que Google souhaite que l'utilisateur passe autant de temps que possible sur la page des résultats sans cliquer sur les sites. Il y parvient en fournissant sur la page des résultats proprement dite une multitude d'informations répondant aux demandes de l'internaute.

La case Rich Answers (Extraits enrichis) en est un bon exemple. Elle extrait des informations utiles de la page de confiance et les affiche en haut des résultats dans sa propre case. Le Knowledge Graph (Base de connaissances) sur la droite de la page affiche de nombreuses informations sur les établissements et les entreprises, pour que les internautes puissent obtenir des renseignements essentiels sans avoir à cliquer sur le site. Elles peuvent être vastes et afficher des cartes, les succursales les plus proches, les liens aux profils sur les médias sociaux, les noms des présidents-directeurs généraux, le marché des valeurs en Bourse. Toutes ces informations servent à donner à l'internaute les informations qu'il recherche dans les plus brefs délais sans avoir à naviguer dans Google vers d'autres sites pour obtenir ces réponses rapides.

Le plus grand changement au niveau de la recherche n'est peut-être pas encore arrivé. Les chercheurs chez Google travaillent actuellement sur un nouveau système de positionnement qui évalue le niveau de confiance d'un site internet et attribue un classement aux sites en fonction du nombre de faits qu'il contient, plutôt que du nombre de liens qui y sont reliés.

L'algorithme actuel de Google définit la popularité d'un site internet en contrôlant le nombre d'autres sites auquel il est relié, et l'importance des activités basées sur celui-ci qui sont attachées aux plateformes des médias sociaux. Le problème à cet égard, c'est que les sites qui contiennent peu d'informations utiles, peuvent toujours être bien référencés, malgré tous les changements introduits par Google ces dernières années pour s'assurer que ce ne serait pas le cas.

Le Knowledge Vault

Ce nouvel algorithme, qui en est toujours au début de sa phase de développement, va compter le nombre de faits erronés sur une page afin d'évaluer son niveau de confiance. Par conséquent, plus une page contient de fausses informations, plus son score sera bas. Le logiciel utilisera le Knowledge Vault (Voûte de connaissances) de Google comme source de données. Le Knowledge Vault est une vaste base de données réunissant des faits sur pratiquement tout ce que Google a bâti depuis des années en recueillant des informations sur internet.

Ce système n'en est encore qu'aux premiers stades et son entrée en vigueur n'est pas prévue pour un proche avenir, mais il faudra l'avoir à l'œil car cela va entraîner une révision complète des facteurs fondamentaux sur lesquels sont basés les principes de la recherche.

Comme vous pouvez le voir, le SEO est une discipline en évolution rapide et constante, et nous nous efforçons sans cesse de rattraper Google dans nos efforts visant à faire de nos sites web les meilleurs sites possibles. Et c'est loin d'être une tâche facile lorsque les règles du jeu changent constamment.


6th May 2015


L'importance du SEO est une question que l'on me pose fréquemment. « La création de son contenu et la gestion de mon site internet sont deux choses positives, mais sont-elles vraiment importantes pour moi et mon entreprise, dans mon industrie ? » En un mot, la réponse est « Oui ».

Veiller à la visibilité de votre site web, s'assurer que votre site internet se comporte aussi bien que possible dans les moteurs de recherche, et partager un contenu de bonne qualité sont trois aspects importants pour toutes les entreprises, que votre industrie soit, à votre avis, peu tournée vers la technologie ou à la pointe de la technologie.

Quelle est la raison pour cela ? Eh bien, votre site web et votre présence élargie sur le web sont les meilleures ressources que vous ayez jamais eues pour ce qui concerne le marketing de vos produits, vos relations publiques et la gestion de votre image de marque. Dans le monde actuel, les principaux portails d'accès pour tous ceux qui veulent obtenir des réponses à leurs requêtes sont des moteurs de recherche sur internet. C'est la raison pour laquelle un référencement prioritaire dans ces moteurs de recherche est devenu un secteur de concurrence important. Non seulement un bon référencement augmente le nombre de visites sur votre site, et se répercute potentiellement sur les ventes, mais votre visibilité sur les moteurs de recherche est la meilleure façon de transmettre au public cible votre position de leader dans votre industrie.

Comme indiqué dans la première partie de ce petit guide, de nos jours, le SEO va bien au-delà d'un positionnement prioritaire dans les résultats de recherche. Il comporte de nombreux autres avantages pour votre entreprise, en plus de placer votre site sur la première page de Google.

Marque leader

Premièrement, les internautes font confiance aux moteurs de recherche et à leurs résultats. Le concept de Social Proof joue un rôle important dans le fait que les sites ayant un bon référencement donnent de meilleurs résultats pour leur propriétaire. « Si Google affirme que cette entreprise est la meilleure, ça doit être vrai.» C'est cette confiance qui permet que la position de leader de votre marque se retrouve au niveau de votre visibilité sur les moteurs de recherche. Deuxièmement, les améliorations continuelles de votre site web (en vous assurant que votre site évolue continuellement et n'est pas périmé) contribuent à améliorer l'expérience internaute.

En plus de ces concepts globaux, il existe une immense opportunité pour une sensibilisation aux RP et à l'image de marque, issue de la pression exercée par Google pour que les sites proposent un contenu de qualité, intéressant et utile. La création d'un contenu en rapport avec votre industrie présente deux gros avantages. Premièrement, plus le contenu de votre site est pertinent, plus votre positionnement global montera dans l'ordre de priorité car Google observe que vous faites des efforts pour répondre aux requêtes de manière conviviale. Deuxièmement, un contenu intéressant augmentera le trafic sur votre site web car les internautes le lisent et le partagent sur leurs propres sites et blogs, ou par le biais des canaux sociaux. Le partage de votre contenu est en soi un facteur de positionnement car il amplifie la perception que Google a de la position que vous détenez sur votre secteur de marché. Si les internautes lisent, partagent et font des liens avec votre contenu, il doit donc être utile.

À part le positionnement ascendant en terme de priorité et le taux de trafic, il est en général souhaitable pour les RP de maintenir une bonne présence sur le web et de s'impliquer activement dans la création et le partage du contenu sur l'ensemble du web, tout en se tenant au courant des grands développements intervenant dans votre industrie et se joignant aux tendances et aux débats en ligne.

Notons parmi les autres avantages inclus dans le SEO :

  • Devancer vos concurrents en vous assurant que votre positionnement et votre présence sur le web se trouvent à des années-lumière de ceux de vos concurrents
  • Optimiser votre utilisation des données analytiques, garder une emprise beaucoup plus solide sur la performance de votre site et comment l'améliorer
  • Une réduction des dépenses sur AdWords. Plus vous avez de visibilité organique, plus votre positionnement monte dans l'ordre de priorité, moins vous avez besoin de dépenser d'argent sur la visibilité à court terme offerte par un compte AdWords

Comme vous pouvez le constater, une stratégie SEO moderne recouvre désormais beaucoup plus de facteurs et ne se contente pas d'obtenir un bon positionnement. Dans le monde en évolution rapide du marketing numérique et de l'internet en général, il est essentiel de se tenir au courant des toutes dernières pratiques et de ne pas perdre pied à cause d'un site web périmé qui ne vous donne pas de bons résultats peu après sa mise en ligne.

Une stratégie SEO est indispensable. Elle vérifie que votre site web fonctionne pour les visiteurs, les webmasters des moteurs de recherche, et surtout, pour vous et votre entreprise.

20 mai - Troisième partie | Le SEO en 2015 : Mobile et bien plus encore


22nd Apr 2015


Tous ceux qui sont impliqués, même de loin, dans le marketing ou la gestion d'un site Web auront, à un moment ou à un autre, ces dernières années, entendu parler de l'expression SEO (Search Engine Optimization, optimisation pour les moteurs de recherche ou référenceur).

Depuis 2011, le concept du SEO prend une place de plus en plus importante dans l'univers du marketing numérique. Il a beaucoup évolué depuis son origine en tant que « pratiques obscures » qui faisaient appel à des pratiques trompeuses ou à la manipulation des algorithmes des moteurs de recherche dans le placement de votre site en haut de leurs pages de positionnement.

Beaucoup de choses ont changé depuis, et le SEO, tel qu'il existe aujourd'hui, se présente tout à fait différemment. Aujourd'hui, un consultant SEO préférera mettre sur pied des stratégies du contenu et de travailler sur des données analytiques que de placer des milliers de liens occultes sur des sites internet et de répéter un mot-clé une vingtaine de fois par page Web.

« Panda » et « Penguin »

La principale raison de ce grand changement tient à deux mises à jour substantielles de l'algorithme de Google en 2011 et en 2012, appelées respectivement « Panda » et « Penguin ». Celles-ci ont frappé durement en appliquant des pénalités sévères aux techniques SEO appliquant des activités occultes. L'impact de ces mises à jour algorithmiques a révolutionné l'industrie et a transformé le référencement (SEO) en une activité visant à respecter les règles et les directives de Google, plutôt que d'essayer de les détourner.

Le SEO a poursuivi dans cet esprit et se divise maintenant entre ce que nous appelons « sur le site » et « hors site ». L’activité « sur le site » s'occupe des mises à jour d'un site Web afin de totalement l'optimiser conformément aux directives de Google à destination des webmasters. Ainsi, le site dispose de conditions optimales pour cocher autant de cases que possible, en termes de facteurs de positionnement (il y a environ 200 facteurs en tout, donc beaucoup de cases à cocher !). Elles comprennent tout, depuis s'assurer que les balises meta décrivent précisément le contenu de la page, jusqu'au minifying CSS afin de minimiser le temps de chargement de la page.

« Marketing du contenu »

Par contre, l’activité « hors site » s'occupe de ce que nous appelons le « marketing du contenu ». Cet aspect cherche à s'assurer qu'un site Web dispose d'un nombre important de liens avec d'autres sites (aspect très positif pour le positionnement), et que le contenu est partagé sur internet, y compris sur les plateformes des médias sociaux. C'est sur la portée et le partage de ce contenu que Google a placé une importance immense ces dernières années, car il souhaite que les concepteurs créent des sites utiles et constructifs pour les internautes. Si votre site répond à ces critères, Google l'affichera plus volontiers en tête de positionnement répondant aux requêtes effectuées dans ce domaine.

Il faut envisager le SEO comme un processus intégral qui est non seulement adapté à la conception et au développement de sites internet, mais aussi à votre marketing numérique et à des activités de relations publiques (RP) élargies ; plus comme un cadre qu'un processus linéaire, et comme un aspect dont il faut tenir compte lors de n'importe quelle intervention sur internet. Notre mot d'ordre, ici, au département SEO de Verto, est exprimé par « Les utilisateurs en premier, les moteurs de recherche en second » et c'est une phrase qui résume vraiment la position du SEO dans l'univers numérique actuel.

Optimisez votre site afin qu'il soit le meilleur possible pour l'utilisateur et vous en serez récompensé dans le SEO en jeu.

6 mai - Deuxième partie | Le SEO joue-t-il vraiment un rôle important pour mon entreprise ?

Helle Kinning

Vente sur multi-canaux et comment la technologie stimule les changements dans les entreprises

Author: Helle Kinning, Marketing and distribution support specialist


19th Feb 2015


Helle a débuté la nouvelle année par une visite chez Schachermayer, notre partenaire de la distribution en Autriche.

Elle a eu l'occasion de demander à M. Andreas Niedermair, vice-président et à M. Stefan Mader, responsable marketing Produits, comment ils avaient adapté leur modèle commercial pour tirer le meilleur parti des dernières technologies au niveau de l'internet et des produits.

Comment le paysage commercial a-t-il évolué en Autriche ces dernières années, et comment ces changements ont-ils influencé ou affecté votre entreprise ?

A.N. En Autriche, l’exportation prend une place de plus en plus importante, et la croissance devient plus difficile.

L'Autriche se trouve dans un contexte de coûts élevés et en ce qui concerne nos marques, les prix sont supérieurs à ceux de certains autres pays. Nous devons investir dans l'innovation et la conception de produits, puis les fabriquer en respectant une qualité abordable. Le prix est un facteur déclencheur pour les décisions d'achat, mais même si le produit est cher, il peut toujours être acheté, c'est l'image de marque qui est importante.

Les affaires sont également influencées par de nombreuses directives et réglementations, ce qui peut être un atout ou un handicap.

S.M. Il y a des changements énormes en termes d'e-commerce. Sous la poussée de la croissance et du succès de l'e-commerce en B2C, il est devenu de plus en plus important et précieux dans le domaine du B2B.

Les gens remarquent les avantages que leur apportent leurs achats auprès de sociétés comme Amazon et ne veulent pas les rater lorsqu'ils sont sur leur lieu de travail. Je crois que le comportement d'achat en B2B va beaucoup évoluer dans les années à venir.

Mais qu'en est-il des nouvelles tendances dans l'industrie du mobilier ?

A.N. L'intégration d'éclairage actif dans le mobilier sera l'un des futurs développements. Par ailleurs, il va y avoir diverses associations de nouveaux matériaux et un « mobilier intelligent », ce qui désigne la combinaison du mobilier et de fonctions du smartphone.

Est-ce que l'industrie autrichienne est vraiment différente des pays avoisinants ?

A.N. Il y a de grands fabricants très réputés en Autriche. Mais par comparaison avec l'Allemagne (par exemple), nos entreprises ne sont pas aussi grandes. En général, l'industrie autrichienne se concentre plus sur la production d'articles personnalisés plutôt que sur la production en grande série.

Vous avez fortement investi pour donner à vos clients des options d'achat sur canaux multiples, comme par exemple, la boutique internet lancée récemment avec une application mobile « PuSCH App » pour les commandes.

Quel sera l'impact et quels seront les avantages que va conférer l'internet sur vos transactions quotidiennes ? Quelles ont été les réactions de vos clients sur cette nouvelle application ?

A.N. Nous avons remarqué une évolution chez nos clients. Il devient plus important d’assister les clients en ligne, et les commandes en ligne sont en augmentation. L'internet a permis de disposer de la vitesse et de la possibilité de comparer des produits, mais l'inconvénient, c'est qu'une pléthore d'informations peut aussi être un problème. Les produits et les prestations de service doivent se démarquer.

Quel pourcentage de vos clients passe ses commandes en ligne ?

A.N. Il est très difficile de donner un chiffre exact, car les méthodes habituelles de commande diffèrent d'un pays à un autre. De nombreux clients recherchent des informations en ligne, puis ils prennent le téléphone pour passer leur commande ou poser des questions.

En Autriche, notre boutique en ligne enregistre plus de 140 000 utilisateurs par mois. Notre « PuSCH App » qui a été lancée en octobre 2014 en Autriche, est actuellement utilisée par près de 300 petites à moyennes entreprises pour passer leurs commandes régulières.

La méthode utilisée par un client pour passer une commande n'a pas d'importance. Ce qui est plus important, c'est de donner à nos clients toutes les informations qu'ils recherchent et cela, sur tous les canaux.

S.M. Nous souhaitons donner à nos clients la possibilité de rechercher des informations et des produits 24h sur 24. Notre boutique internet n'a pas d'heures d'ouverture ni de fermeture !

De plus, nous assurons de nombreuses autres prestations auprès de nos clients via le « Portail Partenaire » comme par exemple, des vidéos sur les produits, des fiches techniques, des guides de montage, des plans CAO, etc. Nous avons aussi mis en place une fonction « Commentaires », afin que nos clients puissent nous transmettre leurs commentaires et suggérer des améliorations.

Notre « PuSCH App » assure l'assistance requise pour contrôler les niveaux de stock de nos clients.

Est-ce que c'est la jeune génération qui fait le plus de commandes en ligne ?

A.N. Oui, mais l'ancienne génération aussi, surtout ceux qui ont l'esprit jeune :-)

Notre prochaine étape va consister à demander à nos clients ce qu'ils attendent des médias électroniques, au lieu que ce soit nous qui leur disions ce dont ils ont besoin.

Mais l'internet nous donne certainement une bonne occasion de répondre aux questions techniques et juridiques que se posent de nombreux clients sur notre gamme de produits.

L'e-commerce offre une merveilleuse occasion de recueillir des données sur les clients. Quelles possibilités cela donne-t-il à Schachermayer de développer une « expérience d'achat personnalisée » pour chaque client ?

S.M. Le comportement des clients lors de leurs achats est très intéressant. Quelles informations leur sont-elles nécessaires ? À quels produits s'intéressent-ils ? Ces données vont nous permettre de leur présenter de nouveaux produits ou de nouvelles normes industrielles ou ce qui est pertinent de leur point de vue.

De nombreuses entreprises, comme Schachermayer, disposent aussi de magnifiques showrooms. Quelle va être l'influence de l'internet sur le rôle des showrooms ?

Est-ce que les consommateurs préfèrent toujours toucher et voir les produits et les solutions, ou est-ce que vous envisagez l'avenir comme étant simplement basé sur l'internet avec des showrooms virtuels ? Ces deux possibilités pourraient-elles mutuellement se compléter ?

A.N. Pour le moment, les gens aiment toujours venir dans les showrooms. Mais grâce à l'internet, le client a désormais de bonnes notions techniques de nos produits, et souhaite voir comment le produit peut être utilisé dans diverses applications. Cela a modifié la façon dont nous présentons nos produits dans notre showroom. Il s'agit plutôt de fonctionnalités.

Par exemple, vous pouvez écouter de la musique chez vous, ou vous rendre à un spectacle sur scène. Ils se complètent mutuellement. Ils sont tous deux importants. Mais l'expérience que vous vivez est différente.

S.M. Comme nous avons 95 000 références dans notre boutique internet, je pense qu'il est nécessaire d'avoir un showroom. Si vous voulez qu'un client investisse dans un produit, il faut lui donner l'occasion de le voir et de le toucher.

À l'heure actuelle, nous n'avons pas de showroom virtuel, mais à mon avis, pour certaines gammes de produits, ce serait vraiment utile.

Qu'envisagez-vous en ce qui concerne l'évolution du marché dans les années à venir ? Quels sont vos plans ?

A.N. Les nouveaux matériaux et les nouvelles technologies vont influencer non seulement la conception, mais aussi tous les futurs développements. La fabrication de mobilier plus fonctionnel pour l'ancienne génération sera aussi un aspect très important des modèles futurs.

S.M. A mon avis, le marché est un peu difficile, nous devons garder une longueur d'avance. Nous essayons de faire la conquête de nouveaux clients, grâce à notre large gamme de produits et de prestations de service. En ce qui concerne nos clients existants, nous espérons les inspirer avec nos innovations, nos produits et nos services très tendance.

Selon vous, qu'est-ce qui vous distingue de vos concurrents ?

A.N. Nous sommes une entreprise familiale et nous travaillons dans cette optique. Nous avons beaucoup d'employés de longue date et cela donne un sentiment de sécurité et de qualité de service à nos clients.

S.M. Nous ne sommes pas seulement une entreprise commerciale, mais une entreprise familiale qui offre un service de première classe.

Mais ce qui fait de Schachermayer une entreprise unique, c'est notre gamme de produits vaste et variée.

Comme je l'ai déjà dit, nous avons 95 000 articles disponibles, notamment des outils, accessoires d'aménagement intérieur, fixations, des portes aux planchers, etc. et nous disposons d'un « Portail Partenaire » privilégié et d'une « Push-app » pour faciliter le processus d'achat.

Quelles sont les plus grands défis pour les entreprises en 2015 ?

A.N. Nous voulons ajouter de la valeur en proposant des services supplémentaires, en plus de nos produits. Personnellement, je trouve que vendre des services est plus complexe.

Les exportations peuvent aussi être difficiles car certains pays imposent maintenant des barrières bureaucratiques pour faire obstacle.

S.M. Je pense que le plus grand défi à l'avenir sera de s'adapter à l'évolution rapide de la technologie. Nous devons toujours rester originaux et offrir des solutions rapides afin de ne pas perdre ce lien avec le marché et nos partenaires.

Que prévoyez-vous en ce qui concerne les dernières tendances pour le mobilier sur le marché européen pour 2015 et 2016 ?

S.M. Je pense que l'avenir de l'industrie du mobilier repose dans la personnalisation – le mot clé sera la « personnalisation grande série ». L'individualité et les solutions originales vont se multiplier dans les années à venir.

https://webshop.schachermayer.com

What.How.When.

Vous envisagez d'acheter, d'installer ou d'utiliser une glissière pour tiroir.
Tout ce qu'il faut savoir sur les glissières à billes se trouve dans notre guide « What. How. When.».

Études de cas...

Rampe extensible montée sur vélo cargo pour fauteuil roulant

Le vélo cargo est conçu pour que l’utilisateur d’un fauteuil roulant puisse avoir le plaisir de faire du vélo. Le fabricant...

> En savoir plus

Rampe extensible montée sur vélo cargo pour fauteuil roulant


News & Blog Sign Up

Restez informé(e) des toutes dernières actualités et projets par courriel.